À l’exemple de la Vierge Mère, le contemplatif est la personne centrée en Dieu. (VDQ 10)

Mariam sa vie - Bethléem

Imprimer


La fondation du Carmel de Bethléem

Peu après son retour de Mangalore, elle commence à parler de la fondation d’un Carmel à Bethléem. Les obstacles sont nombreux, mais se lèvent progressivement, et parfois contre toute attente. Enfin l’autorisation est donnée par Rome, et le 20 août 1875 un petit groupe de carmélites s’embarque pour cette aventure. Le Seigneur lui-même guide Mariam pour le lieu et la construction. Comme elle est seule à parler l’arabe, elle est plus particulièrement chargée de suivre les travaux, "plongée dans le sable et la chaux". La communauté peut venir habiter les lieux dès le 21 novembre 1876, pendant que certains travaux se poursuivent.

Elle se préoccupe aussi de la fondation d’un Carmel à Nazareth, et s’y rend pour l’acquisition d’un terrain en août 1878. C’est au cours de ce voyage que lui est révélé le lieu d’Emmaüs, qu’elle fait acheter par Berthe Dartigaux pour le Carmel.

De retour à Bethléem, elle reprend la surveillance des travaux sous une chaleur étouffante. En portant à boire aux ouvriers, elle tombe dans un escalier et se brise un bras. La gangrène va s’y mettre très rapidement et elle meurt en quelques jours, le 26 août 1878, à 32 ans.

Elle fut béatifiée le 13 novembre 1983 par le pape Jean Paul II.

Où t'es-tu caché, Bien-Aimé?
Tu m'as abandonnée dans les gémissements;
Comme le cerf tu as fui
M’ayant blessée,
Je sortis à ta poursuite en criant, et tu étais parti.
(Cantique spirituel 1)

Auto Insurance Quotes